• mar
    29
    Jan
    2019
    8h30-10h30Lyon
    Cette nouvelle édition, proposée par Crysal avec la participation du Cluster i-Care se déroulera le mardi 29 janvier à LYON

    Dans un contexte réglementaire de plus en plus normatif et après des années de disette innovatrice, certains affirmaient que les start-up « disrupteraient » le marché de la santé complémentaire. Qu’en est-il vraiment ? Avec ces acteurs ultra innovants, de nouvelles idées émergent sans cesse.

    Venez échanger sur cette nouvelle perméabilité avec des intervenants qui vous exposeront de manière croisée leurs approches respectives.

    Édition à Paris le 22 Janvier 2019

  • jeu
    24
    Jan
    2019
    14H-17HCentsept - immeuble HEVEA Entrée par le 2, rue Zimmermann, 69007 LYON
    Le Centsept, accélérateur de l'innovation sociale à Lyon, et le Cluster i-Care, Lab des technologies pour la santé, vous proposent de relever le défi des fragilités numériques dans le cadre du Labo Santé et Bien Vieillir du Centsept.

    Interagir avec un professionnel, suivre à distance l'évolution d'une pathologie chronique, ou encore accéder à son dossier personnel de santé : ces activités impliquent de plus en plus des technologies numériques dédiées, qu'une partie significative de la population ne maîtrise pas. De par ces "fragilités numériques", de nombreuses personnes font ou feront donc face à des difficultés d'accès aux soins et aux services de santé.

    Interagir avec un professionnel, suivre à distance l'évolution d'une pathologie chronique, ou encore accéder à son dossier personnel de santé : ces activités impliquent de plus en plus des technologies numériques dédiées, qu'une partie significative de la population ne maîtrise pas. De par ces "fragilités numériques", de nombreuses personnes font ou feront donc face à des difficultés d'accès aux soins et aux services de santé.

    PROGRAMME
    • Immersion dans des situations de fragilités numériques
    • Travail en groupe autour des constats, besoins et enjeux
    • Échanges collectifs et priorisation collective des sujets à fort potentiel d'impact

     

    INSCRIVEZ VOUS ! 

    Le Centsept et le Cluster i-Care vous présenteront également les possibilités d'implication au sein de ce parcours original, financé notamment par le FEDER (Financement Région/Europe).

     

  • lun
    10
    Déc
    2018
    ven
    18
    Jan
    2019
    Montpellier Méditerranée Métropole, la Chaire Universitaire e-santé, le CCAS de Montpellier et la société KYomed INNOV lancent un appel à projets dans l’optique de préserver le capital santé des personnes âgées sur le territoire de la Métropole Montpelliéraine. 
    Deux projets seront financés en 2019 jusqu’à 80.000 euros pour adapter le développement d’une solution favorisant la préservation du capital santé des ainés en intégrant une démarche de co-conception. La période de publication est du 10 décembre 2018 au 18 janvier 2019.
    -----
    Les trois sujets proposés pour l’appel à projet sont issus de cette démarche visant à inclure les citoyens dans le processus de conception de solutions correspondant à leurs besoins réels.
    Sujet 1 : La mobilité de chacun pour le maintien de son capital santé
    Solutions permettant de faciliter l’accès aux soins mais aussi l’accompagnement pour des actions non médicales pour les personnes vivant à domicile, notamment les personnes fragiles ou à risque de fragilité.
    Sujet 2 : De la coordination autour du patient (pathologie) à la coordination autour de la personne (qualité de vie)
    Solutions permettant de faciliter la coordination des acteurs gravitant autour d’une personne âgée. Question de l’optimisation des méthodes et actions en lien avec le dépistage de pathologies ou de situations à risque et la coordination pour la mise en place d’un accompagnement adapté autour de la personne. L’objet n’est pas de se centrer sur le sanitaire mais la qualité de vie des personnes.
    Sujet 3 : De l’acceptation du changement et l’adaptation de l’habitat pour vivre chez soi plus longtemps
    Solutions favorisant la continuité des actions mises en œuvre après le diagnostic pour l’aménagement de l’environnement à la perte d’autonomie (ou dans l’optique d’anticipation des besoins futurs). Question de la projection des personnes dans leur espace de vie adapté, de l’évaluation de l’impact des changements, de l’accompagnement dans l’appropriation des nouveautés et dans le parcours du diagnostic à l’installation.
    -----
    Informations et téléchargement du règlement et dossier de candidature (à partir du 10 décembre 2018) : https://www.kyomedinnov.com/moncapsante