Start’up Tech & Digital Health : Attention Danger

Les hackathons, les challenges ou encore les nombreux « prix » ou labels attribués font désormais partie des passages obligés pour  lancer une société « tech ». Ces « dispositifs » de stimulation des écosystèmes entrepreneuriaux, renforcés par l’omniprésence des technologies numériques dans tous les secteurs de la santé, de la prévention à l’autonomie en passant par le sanitaire, ouvrent un champ des possibles immense à toute personne tentée par l'aventure du développement d'une entreprise innovante.

Cependant ne nous y trompons pas ! Le secteur de la santé reste exigeant tant sur les contraintes de certification et de qualification d’une solution que sur les modalités d’accès au marché. Très rapidement les start-up Tech & Digital Health sont confrontées aux exigences réglementaires et normatives, aux difficiles questions du modèle économique, souvent articulé autour d’un prescripteur, un payeur et un utilisateur-patient, et à la nécessité de comprendre finement et en détail la singularité des expériences patients. Passé le stade de l’idée, du concept et de la maquette fonctionnelle, les fondateurs de la start-up tech se retrouvent devant des choix délicats et des niveaux fins de priorisation de leurs actions. L’impérieuse nécessité de trouver un amorçage de financement pour réaliser des prototypes réels et recueillir les premières expériences utilisateurs rajoute du « piment» à l'aventure. Tout cela reste l’histoire classique du développement d’une start-up, à la différence près que dans la santé les « circuits » décisionnels et financiers restent complexes et souvent l’héritage d’un système qui se réforme difficilement. Un système dont les résistances ne sont pas là où nous pouvons les attendre. Par exemple, lorsque vous proposez une solution pour optimiser, voire « augmenter », la qualité de la prise en charge des patients, on vous répondra performance du processus de soins, efficience de l’organisation et impact économique.

En deux mots, stimuler l’écosystème pour identifier de nouvelles propositions potentiellement innovantes pour le systèmes de santé, c’est bien, l’accompagner c’est mieux. En effet, il convient de mettre en place autour des start-up Tech & Digital Health, un processus d’accompagnement en adéquation avec les enjeux de la santé et les contraintes de son système. La qualité du coaching, l’identification des bons leviers, des meilleures stratégies de développement et la rencontre de l’écosystème le plus compatible sont autant des points à identifier rapidement pour que la belle aventure de l’entrepreneuriat ne se transforme pas en sacerdoce !

Gérald Comtet