Sortir de la semaine consacrée à l’innovation sur la Métropole de Lyon n’est pas de tout repos. Pas moins de 8 événements se sont déroulés en 4 jours, avec une présence forte des entreprises de la filière santé (En savoir plus).

Biovision, SidO, Big Booster, ou encore le Forum de la recherche en cancérologie du Cancéropôle CLARA, nous ont permis de nous conforter dans notre volonté d’accompagner la mutation numérique de la santé. Dans une interview récente parue dans Les Echos (03/04/2017), le directeur de l’activité santé de General Electric, John Flannery, mentionne que la prochaine vague d’innovation en santé intégrera les machines et les données. En deux mots « toute l’industrie de la santé va devenir digitale ». Construite dans un premier temps dans les années 80-90, autour de l’informatique hospitalière, de certains grands équipements médicaux et de laboratoires de recherche, le digital pour la santé a « envahi » progressivement, en 30 ans, les "moindres recoins" de la prise en charge médicale, de la santé globale, du domicile du patient par le développement de dispositifs connectés, à l’utilisation massive de données pour mesurer l’efficience des soins ou prédire des trajectoires de prise en charge ou des pathologies en passant par la mise en réseaux des acteurs de la santé, l’ensemble de la "chaîne de valeur » est concernée. (article 1)(article 2

Comment accompagner ce mouvement de fond ? Il faut sans doute relever notre niveau de vigilance sur les opportunités qui se font jour dans le champ des technologies numériques, de l’intelligence artificielle ou encore du big data en santé. Sans doute faut-il questionner les opportunités de capitaliser sur de nouvelles modalités de transaction dans le monde du numérique comme le développement de la blockchain ou encore sur la nécessité de « coupler » développement d’une nouvelle solution et son évaluation sur le terrain. Enfin, les acteurs de la santé, avec les patients, et les industriels, doivent également questionner le modèle de développement des nouvelles solutions, tant sur les plans de la conception et de l’appropriation, que sur la mesure de son impact.

Pour s’ouvrir de nouveaux horizons, de nouvelles méthodes d’innovation en santé, nous avons profité de cette semaine de l’innovation pour lancer officiellement avec la Métropole de Lyon et la Fondation pour l'Université de Lyon, la 2ème édition du Hackathon Santé de Lyon qui se déroulera le premier week-end de décembre 2017 (lire le communiqué de presse).

Alors rejoignez nous pour innover différemment en santé !

Gerald COMTET