Plans de relance, des opportunités pour atténuer les conséquences de la crise économique et accélérer la transformation des organisations de santé 

  Depuis la phase la plus aiguë de la crise sanitaire, au printemps dernier,  les entreprises sont confrontées à une crise économique sans précédent avec des perspectives incertaines liées à la résurgence possible de la pandémie. Pour en atténuer les conséquences économiques et sociales, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a voté le 9 juillet dernier un plan de relance de 1 milliard d’euros pour réaffirmer et relancer la préférence régionale, relocaliser les emplois et favoriser la transition à une économie verte et numérique. Les pôles et les clusters du territoire régional sont des éléments catalyseurs de plusieurs volets de ce plan, inscrit dans un partenariat renouvelé avec la région. Une déclinaison par domaine d’excellence stratégique avec des mesures spécifiques à la filière santé sera proposée à la rentrée de septembre. En savoir + De son côté, le Ministère de la Santé a annoncé dans le cadre des accords Ségur un plan de 2 milliards d’euros d’investissement pour le volet numérique. Pour les spécialistes, la place accordée au numérique est historique et vient renforcer la dynamique lancée, il y a 18 mois dans le cadre de la feuille de route du numérique en santé portée par l’ANS, et pilotée par Dominique Pon et Laura Létourneau. Cet investissement permettra de rattraper d’avantage le retard dans la modernisation, l’interopérabilité, la réversibilité, la convergence et la sécurité des systèmes d’information en santé. Nous pouvons espérer que les pratiques médicales à distance qui se sont mises en place dans une certaine urgence pendant la crise puissent se stabiliser et s’installent progressivement dans le quotidien des patients et des soignants.  En savoir + Sur le terrain, nous devons à présent nous concentrer sur la « déclinaison » concrète des mesures prises par les pouvoirs publics, c’est l’impact opérationnel qui fera la différence. Dans cette perspective, nous pouvons saluer l’initiative des pôles de compétitivité santé formulant une série de propositions pour favoriser le développement des entreprises de la filière santé en période de crise. i-Care LAB profite de la période d’été pour se mobiliser au côté de l’initiative G_NIUS (lab e-santé national) pour apporter sa contribution aux outils qui seront proposés aux porteurs de projets et aux entreprises du numérique pour la santé à la rentrée (vous pouvez d’ores et déjà accéder à quelques services : www.gnius.esante.gouv.fr).     Nous vous souhaitons un bel été et restez vigilant à votre santé !    Gérald Comtet, Directeur du Cluster i-Care.