Alors que notre pays est au coeur de cette deuxième vague, nous essayons tous et à tous les niveaux de faire preuve d’adaptabilité, d’agilité et de créativité pour faire face à cette situation, maintenir les activités essentielles et nous projeter dans l’avenir. Comme pour la première vague pandémique du printemps, c’est en premier lieu le système de santé et les soignants qui doivent faire preuve de « souplesse » et d’ingéniosité pour accueillir les malades. L’organisation de la chaine de prévention et de diagnostic est un vrai challenge car elle doit assurer un déploiement grande échelle de la taille d’une ville, d’un département ou d’une région. Enfin devant les promesses d’un vaccin, c’est une double stratégie d’information vers la population et de logistique du système de santé qui doivent progressivement se mettre en place pour être à la hauteur des défis lancés depuis un an par le virus SARS-CoV-2. C’est bien dans cette triple logique que nous avons appréhendé l’évolution du hackathon santé HHLyon 2020 : AGILITÉ, car nous avons imaginé avec nos partenaires et l’équipe d’organisation un exercice inédit qui débutera ce vendredi, 27 novembre, à 16:00 pour s’achever par un sprint final du 14 au 16 janvier prochain. ADAPTABILITÉ, car comme de nombreuses activités depuis 9 mois, nous avons fait le choix de digitaliser les principales étapes du HHLyon 2020, sans sacrifier la qualité des projets et des talents qui se réuniront pour relever les défis. CRÉATIVITÉ, car le HHLyon est un exercice complet de créativité ouverte en santé, en effet les phases de préparation nous ont déjà permis de réunir plus de 400 personnes lors de de tables de discussion virtuelles et d’ateliers de DesignThinking. Ces séquences sont primordiales pour parvenir au sprint final créatif de  janvier prochain et présenter des projets de qualité devant un jury. Le HHLyon deviendra, de fait,  le dernier événement 2020 et le premier 2021 sur la santé de notre territoire, alors engagez-vous avec nous dans l’aventure pour accompagner l’évolution de la santé de demain et s’ouvrir de nouvelles perspectives ! »