Mercredi 5 octobre 2016, les équipes de recherche du programme PREPS e-SIS ont présenté leurs résultats devant près d'une cinquantaine de personnes, en présence de Caroline LEGLOAN, adjointe au chef de bureau Système d'information des acteurs de l'offre de soins de la DGOS, de Didier ALAIN de l'ANAP,  de Céline VIGNE et de Patrick VANDENBERGH de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes.Preps

La première table-ronde intitulée "Dans quelle mesure l’investissement dans un Système d’Information Hospitalier améliore la performance des organismes de santé ? " a réuni Anne Doly du CLCC Jean Perrin, le Dr Pierre-Etienne Heudel du CLCC Léon Bérard et Robert Picard du CGEIET et membre du Comité Scientifique du programme PREPS. Tout trois ont réagi aux résultats présentés par Lionel Perrier du CLCC Léon Bérard et par Vincent Augusto de l'Ecole des Mines de Saint-Etienne. Lionel Perrier, et l'équipe de recherche du Gate, ont démontré les bénéfices apportés par l'informatisation des structures hospitalières en terme de performance et d'efficience dans la prise en charge des patients. Vincent Augusto, et l'équipe Génie Hospitalier de l'Ecole des Mines de Saint-Etienne, ont développé une plateforme de modélisation du parcours de soin complexe en cancérologie et ont évalué l'évolution du coût réel d'une consultation en fonction du taux d'informatisation des établissements.

La seconde table-ronde, intitulée "Quels éléments prendre en compte pour informatiser les processus de soins au sein des établissements de santé ?" a réuni le Dr Yves Devaux et Thierry Durand, du CLCC Léon Bérard, ainsi que Rolande Marciniak de l'Université Paris X. Ils ont pu réagir aux résultats présentés par Yannick Fouquet du TASDA et par Christophe Pascal de l'IFROSS. L'équipe du TASDA a analysé la place du système d'information dans le cas de la prise en charge à domicile des patients en HAD. Une grille d'évaluation, basée sur le modèle de Delone & Mc Lean a été construite afin d'évaluer l'apport de l'informatisation  dans la prise en charge des patients en HAD et de déterminer la valeur d'usage d'un système d'information au travers des attentes des utilisateurs et des processus de prise en charge. L'IFROSS a ensuite présenté les premiers résultats de son enquête visant à analyser l'utilisation des informations issus des systèmes d'information de production de soins dans le cadre du pilotage stratégique des établissements de santé. 334  professionnels, répartis dans plus de 120 établissements ont répondu à l'enquête adressée aux équipes de direction et aux présidents de CME de l'ensemble des établissements MCO de France Métropolitaine.

Enfin, Aude Schindler, de l'ANAP, a présenté le référentiel REVALIS. Ce référentiel vise à proposer une démarche d’évaluation de la création de la valeur globale, outillée, et normalisable, afin de démontrer l’impact des SIPS (en tenant compte de leurs caractéristiques) sur les processus de production de soins. Disponible sur la plateforme de recherche Hôpital Numérique, Revalis est un outil d'aide à la décision pour les équipes de direction des établissements de santé.
  PREPS